La Rochefoucauld

La Rochefoucauld : "mille ans d'histoire"

Foucauld de la Roche
Parent des vicomtes de Limoges, il est le fondateur du château bâti sur le rocher dominant la Tardoire. Ce château existait déjà en 1019 puisque Foucauld en tirait son nom.

La Cité
L'actuelle ville de La Rochefoucauld est constituée de trois noyaux urbains qui se sont développés successivement.

Bourg-Budeau, qui existait déjà au 11ème siècle, s'étalait au pied du château entre le rocher et la Tardoire.
Saint-Florent, s'est constitué au cours du prieuré fondé en 1060 par les La Rochefoucauld.
Le troisième, construit sur la rive droite, s'est développé au 13ème siècle autour de la collégiale Notre-Dame de l'Assomption.
En 1310, Gui VII de La Rochefoucauld achète les deux territoires qui ne sont pas encore sous sa juridiction et unifie l'ensemble : La Rochefoucauld est née.

Les Fortifications
La Basse Ville, qui a remplacé Bourg Budeau, ainsi que la nouvelle ville située rive droite, sont fortifiées à la fin du 14eme siècle à l'occasion de la guerre de Cent ans. Le bourg Saint-Florent reste ouvert.

Quelques traces de fortifications sont encore visibles, notamment à la Basse Ville et le long de la Tardoire en face de Saint-Florent. Par ailleurs, trois maisons à colombages subsistent encore rive droite.

La perle de l'angoumois

Une magnifique vue de la façade du château encadré par l'arcade du porche de l'entrée du parc.
Par la diversité, la qualité et l'élégance de son architecture, le château de La Rochefoucauld, de style médiéval et renaissance, est classé monument historique et est parmi l'un des plus spectaculaires en France.

C'est la demeure historique des La Rochefoucauld, toujours présents depuis 1000 ans.

Elle est un des rares édifices Gothiques en Angoumois, son histoire est intimement liée à celle de la ville.

C'est au début du 13e siècle que débute la construction de cette imposante église gothique, à laquelle viennent s'ajouter des maisons avec dépendances pour les chanoines. En1267, l'église est érigée en collégiale. Le clocher, surmonté d'une flêche octogonale, est construit en 1332. Les cloches sont ajoutées en 1555. Durant les guerres de Cent ans et de Religion, l'église est sérieusement endommagée, et subit une campagne de restauration de 1588 à 1620.

Sous la Révolution, l'église est victime de pillages et de déprédations, et plusieurs ornements et tableaux sont jetés aux flammes. Elle sert ensuite au culte de l'être suprême avant d'être rendue au culte catholique au moment du concordat de 1801. L'église est classée monument historique en 1909.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License